Ma première consultation avec mon chirurgien esthétique

Les consultations avec le chirurgien esthétique

18 octobre 2012

Vous êtes prête à franchir le pas d’une augmentation mammaire (ou d’une réduction), d’un lifting, d’une chirurgie des paupières ou encore d’une otoplastie pour faire recoller les oreilles ? Première étape obligatoire, la consultation préopératoire avec votre chirurgien esthétique. La réussite de votre projet est conditionnée selon 3 grands axes : la demande, la confiance et l’information.

Motiver la demande

Règle numéro 1 : n’ayez pas peur de votre demande. Votre chirurgien plasticien est un professionnel habitué à toutes les demandes et il n’est pas là pour vous juger mais pour vous aider. Il doit pouvoir parfaitement comprendre à la fois vos motivations et vos souhaits : c’est un médecin avant tout.

Règle numéro 2 : n’ayez pas peur de vous dévêtir. Au contraire, plus votre chirurgien aura d’éléments sur votre anatomie, plus il sera en mesure d’analyser les possibilités d’amélioration et les possibilités techniques s’adaptant le mieux à votre projet. L’examen clinique approfondi, combiné à l’analyse de vos souhaits, permet de poser la première pierre à l’édification d’un bon résultat. C’est également l’occasion de discuter avec lui des améliorations éventuelles d’autres zones de votre corps que vous pourriez envisager par la suite.

Etablir la confiance

Règle numéro 1 : vérifiez son CV ! En toute logique, un chirurgien esthétique est un praticien qui a fait de longues études avant d’en arriver là. De plus, il doit être inscrit à l’Ordre National des Médecins et qualifié pour la pratique de la chirurgie plastique et esthétique. Ne prenez pas le premier venu et surtout, même si le facteur financier n’est pas à négliger, il est préférable d’opter pour un chirurgien esthétique dont les honoraires se situent dans la norme : un tarif trop bas peut amener à se poser de réelles questions quant à la légitimité de l’exercice de sa pratique, et un tarif trop élevé n’est absolument pas gage de meilleur résultat.

Règle numéro 2 : vérifiez ses antécédents chirurgicaux. A-t-il déjà pratiqué une telle intervention ? Dispose-t-il déjà de photographies à vous présenter, gardant l’anonymat, montrant simplement un résultat normal, naturel de patient(e)s  ? Que disent de lui sur Internet les patient(e)s qui ont été déjà opéré(e)s par ses soins ? Connaissez-vous quelqu’un qui est déjà « passé entre ses mains » ? Autant de questions qui doivent trouver leur réponse.

Les détails de l’intervention

Règle numéro 1 : faites-vous expliquer l’intégralité de l’intervention. Vous allez remettre votre corps à un chirurgien plasticien. A ce titre, il est tout à fait normal que vous soyez parfaitement informé(e) de ce qui vous attend : les éventuelles prochaines consultations préopératoires (gratuites), la technique qu’il emploiera pour vous opérer, les suites opératoires, les éventuelles complications, le type d’anesthésie, les modalités d’hospitalisation, le choix de l’établissement hospitalier, l’emplacement des cicatrices, la durée de l’arrêt de travail et de convalescence, le délai d’obtention du résultat final, les consultations de suivi postopératoire, etc. Autant d’informations que votre chirurgien a l’obligation de vous transmettre.

Règle numéro 2 : faites établir un devis. Le chirurgien a l’obligation de vous remettre un devis où toute l’intervention est détaillée : ses honoraires, ceux de l’anesthésiste, les frais hospitaliers et les frais annexes. Vous disposez, selon la loi, d’au moins 15 jours de réflexion avant l’intervention pour signer.