Avant une abdominoplastie

Une abdominoplastie est indiquée dans de nombreux cas : présence d’une hernie, d’une éventration, amaigrissement important dans le cadre d’un traitement de l’obésité occasionnant un relâchement cutané très important (tablier abdominal), etc.

Que ce soit sur le plan fonctionnel ou esthétique, les disgrâces provoquées par le relâchement de la peau du ventre sont très souvent mal vécues.

En consultation, le chirurgien plasticien pratique un examen clinique approfondi : recherche des antécédents de grossesse (césariennes), poids et taille du patient, présence de traitements médicaux, précédentes interventions chirurgicales, tabagisme…

Un surpoids important peut contre-indiquer l’opération du ventre. Le chirurgien conseille au patient dans cette situation une cure d’amaigrissement pour améliorer les résultats de la plastie abdominale et diminuer les risques de complication.

Le chirurgien examine également la présence de cicatrices et de vergetures sur le ventre, l’état de la peau et son degré de tonicité, le tonus musculaire abdominal pour déterminer les zones de faiblesse, la morphologie et la position du nombril, ainsi que l’épaisseur de la couche de graisse.

Un bilan sanguin préopératoire est prescrit, ainsi qu’une visite avec le médecin-anesthésiste (au moins 48h avant l’intervention de plastie abdominale).

Dans le cas d’une possibilité de prise en charge de l’intervention par l’Assurance Maladie, le chirurgien plasticien établit une demande d’entente préalable destinée à la Sécurité Sociale.

< Retour à l’intervention de l’abdominoplastie

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012